Salzbourg (Autriche) l'a vu naître
le 27 janvier 1756.



4 ans: Il compose au piano son premier menuet.
et "dans la foulée" son premier concerto pour clavecin.
6 ans: Premier concert en public.(octobre 1762)
7 ans: Papa Léopold, lui même compositeur,
veut montrer à l'Europe son "petit prodige"!
En diligence, malle-poste, coche d'eau...et autres véhicules
sur les chemins impossibles de l'époque,
on va et on vient en Allemagne, Hollande, Belgique, Angleterre, France.
Les "grands de ce monde", monarques, impératrices, diplomates, archevêques,
se disputent ce petit bambin-génie.



Wolfgang n'en oubliera pas de "grandir" et de "composer"...!
626 oeuvres en 36 années de vie!
41 symphonies, 27 concertos, 23 quatuors pour cordes,
35 sonates pour piano, 20 opéras...
et bien d'autres oeuvres encore! : musique sacrée, musique pour orgue...
Mais comment faisait il donc?



Petits côtés d'un grand génie:

Parmi ses nombreux prénoms, il n'aimait pas celui de "Théophilus"...
En grec "Ami de Dieu"
Il le transforma en "Amadeus" ...
qui est une version latine qui signifie la même chose.
On le voit Mozart avait ses coquetteries!

Il avait aussi la réputation d'un "panier percé"...
Il gagnait beaucoup... mais dépensait plus encore!
Il finira dans une quasi misère...

Anecdote insolite: Maître de chapelle de l'Archevêque de Salzbourg,
il fut congédié par celui ci à coup de pied aux fesses!
Et comble... ce coup de pied magistral lui fut donné par le maître de cuisine!

Installé à Vienne en 1781 il y passa dix ans ... tout en déménageant 11 fois!

En 1782, lors d'un voyage en Allemagne,
il tombe amoureux d'une chanteuse: Aloïsia Weber.
Mais se mariera avec la soeur de celle-ci: Constance.
Papa Léopold ne sera pas du tout content de cette union.
6 enfants naîtront... 2 seulement survivront...
On peut penser aux déchirements intérieurs qui ont été vécu alors.
Ils doivent bien se retrouver dans certains de ses "andante" ou "adagio".
Il savait si bien exprimer les sentiments du coeur humain dans ses compositions.



C'est au moment où il crée son "Requiem"
qu'il meurt à Vienne le 5 décembre 1791.
Pour ainsi dire...personne ne s'apercevra de sa disparition.
Il aura droit à un enterrement de 3eme classe
et à une fosse commune au cimetière Saint-Marx.
Etrange fin pour un si grand homme!
Mais fin qui sera comme un "Prélude à la Gloire"...
250 ans après le monde entier célèbre sa naissance!



En conclusion
En créant cette page je n'ai pas cherché
à faire oeuvre d'historien de la musique de Mozart.
D'autres beaucoup plus qualifiés que moi l'ont fait.
J'ai voulu simplement lui rendre un hommage personnel
en soulignant quelques côtés humains de son existence, glanés ici ou là,
qui nous révèlent son coeur
avec ses grandeurs et ses petitesses, ses joies et ses souffrances.
Et il y aurait bien d'autres choses à dire !

Tout proche de nous Wolfgang Amadeus!

J'ai voulu aussi dire combien personnellement la musique de Mozart
fait du bien autant à mon coeur qu'à mon esprit.
Oui, j'aime Mozart... mon musicien préféré
et le "frère" de mes rêves, de mes contemplations,
de mes joies comme de mes tristesses.

Je vous conseille l'un des sites que j'ai découvert
dans mes recherches diverses et que j'ai très apprécié.
Vous y trouverez une biographie, les oeuvres,
les moments forts de sa vie, et même de la musique.

Cliquez sur la signature du Maître.



Vouz écoutez en ce moment le Rondo Allegro Assai
du concerto pour piano N°23 K488
Durée: 8'23






HAUT DE LA PAGE PAGE D'ACCUEIL PORTAIL ACTUALITE